Grand départ

par | Jan 13, 2019 | 0 commentaires

Après 2 mois d’agitation organisationnelle…

Ni programme, ni plan, ni date.
Juste quelques destinations. En lien, des êtres qui m’offrent de croiser un morceau de leur parcours, l’empreinte indélébile d’un enchevêtrement d’existences…

Sortir de ma zone de confort pour aller à la rencontre de l’autre.
L’autre, l’étranger, l’autre riche de différences, l’autre qui va chahuter mes valeurs, mon regard sur le monde, mes a priori cristallisés par des décennies d’une vie surfant sur une ligne prévisible, une éducation, un cadre à l’intérieur duquel je tente de lutter quotidiennement, me refusant de concéder plus terrain à une quête qui nous emporte dans son tumulte abrutissant de plus de confort, plus de sécurité, plus de validation, d’acceptation, de complaisance, plus de tout !

Chercher ce qui se tapit dans les profondeurs de l’insondable.
Ce blog est fait pour inspirer ceux me lisent, pour laisser envisager à chacun d’autres possibles. Lever un voile sur quelques réflexions évoquant l’impermanence de notre réalité, de notre vérité, le pouvoir de notre relation au monde, au vivant, à l’organique, à la matière.

Ce voile qui camoufle d’un subtil et insaisissable ombrage les mystères de nos interférences avec d’autres dimensions, imperceptibles, invisibles, et révèle parfois un subreptice sacré. Ce Sacré, nous pouvons tout à coup le sentir vibrer en nous. Et, durant quelques sublimes instants d’intemporalité, le voilà qui nous habite de sa réalité éphémère, nous pénètre d’une lumière bienfaisante qui irradie les affres de nos abîmes insondables.

Alors que s’éloigne l’intensité intérieure qui affleure, et qui se retient sans cesse d’éclore, je choisis la voix qui me pousse dans des retranchements humains et terrestres. Je l’envisage comme un appel à transcender l’intelligence inconnue qui coule en nous tous, nous impose d’exister, ensemble, nous challenge chaque seconde, comme les grains du sablier rythmant le défi du temps qui nous échappe…

Je pars à l’aventure, à la découverte de moi-même à travers le prisme du monde extérieur, que j’envisage comme mon révélateur. J’ai rarement privilégié la facilité. Sans doute parce que la perspective de l’inconnu, la perspective de jouer avec mes limites et de tester mes capacités me font sentir vivante.

 

Et je vous emmène avec moi… à Agadir !